Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

" Courir, courir, surtout ne pas tomber. Si je tombe, je ne me relèverai plus. Merde, merde, pourquoi je n'arrive pas à me détacher les mains. Courir, courir, il ne faut pas qu'ils m'entendent. Ils m'ont entendu ? Je suis mort ! Alors c'est comme ça que...

" Avec le bout de ses doigts, elle gratta jusqu'au sang les murs lisses, elle frappa de ses poings fermés le verre épais des vitres jusqu'à ce qu'elle ne sent plus ses mains. Dix fois au moins, elle avait retrouvé à tâtons la porte d'acier, inséré ses...

Du temps où la lecture ne m'est pas autant passionné, j'ai eu entre les mains le tapuscrit Les larmes d'Ietsé, mis en page et B-A-T. Ravaloson venait juste de gagner le Prix du Roman de l'Océan Indien. Je me demande aujourd'hui où avais-je bien pu ranger...

" Au début, je me suis mal comporté. Je ne vais pas vous mentir, alors autant jouer cartes sur tables dès maintenant : si j'aimerais croire que je me suis racheté par la suite, il ne fais aucun doute que mes intentions, du moins au début, ont manqué quelque...

La dernière phrase : " Et les étudiants, trempés de pluie, accablés d'exaspération, de tristesse et de fatigue, observaient le silence ; pendant tout ce temps, moi, le seul seventeen, au comble du bonheur, jurant le massacre devant cette vision dorée....

La dernière phrase : " Et ils trinquèrent tous les deux à la solidarité entre les flics et la basoche. " Notons d'emblée la précision de l'éditeur pour axer le lecteur vers " la Province de la France " comme cadre du polar. C'est situer une histoire probablement...

" Pourtant s'ils savaient ! J'eus pour propriétaire deux rois, un empereur, et une reine soufflant l a tempête. Aucun ne fut franchement mauvais : mystique, dévot, illuminé, rebelle, ils cherchaient une grande et forte idée dont j'ai vu la gésine ......

1 2 3 > >>