Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par M Y R

La couv.

La couv.

Une image

Un des moments forts de ce festival Gasy bulles 2013 a été la parution de l'album Rangopohy. Les dessinateurs et scénaristes ont beaucoup oeuvré pour sa réalisation.

C'est ce qui manque à l'épanouissement du 9è art à Madagascar : parvenir à éditer un album pour montrer les travaux des bédéistes, ou encore suivre l'évolution dans ce domaine.

Sur l'ensemble Rangopohy donne un aspect générale de la situation de la bande dessinée à Madagascar : les techniques et la créativité ; entre les jeunes, en train de se chercher, s'y côtoient les confirmés qui les soutiennent.

Se faire un nom

Du chemin reste encore à faire ou plutôt à rattraper par rapport à ce qu'avait montré les ainés dans le domaine de la bande dessinée.

Dans les années 80, Madagascar éditait au moins 20 titres de série chaque mois. C'était une floraison de dessin. Mais la crise était passée.

Et depuis nombreux sont les initiatives pour "redorer" cet art ; Rangopohy le mérite.

Prolonger le regard

Et demain sera-t-il comment, pour la bande dessinée ? Il y a beaucoup d'artistes mais peu de publication. Ce pourrait être encore le cas de cet art dans lequel les malagasy excellent bien.

Un avenir prometteur se dessine (croisons les doigts) pour la bande dessinée malagasy, depuis le temps que tout le monde le disait. Un regard vers un avenir plus ou moins radieux tout en étant sombre.

Rangopohy brasse autant de sujets que l'actualité offre : l'amour, la relation sociale, la vie sociétale, etc ... avec un constat amer : où va ce monde où le bédéiste vit.

Pour ceux qui savent le domaine de la bande dessinée malagasy, un travail de fond est plus qu'utile pour le remettre sur les rails.

Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery
Rangopohy, l'album collectif avec Roddy, Mamy Raharolahy, Sleeping Pop, Miah, Rafally, RiRi Krootamby, RaLery

Bon bd de Mada !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fotsy 11/09/2013 16:55

Pour l'instant. Les auteurs de Ngah ont de bonne place pour la qualité graphique et du scénario.Pourquoi le responsable de ce journal ne pense pas de traduire en français les bd qu'ils publient dans son journal pour que les éditeurs étrangers voient une autre vision de la bd malgache actuelle ???
Les auteurs qui exposent par ci par là et surtout pendant gasy bulles ne représentent pas le vrais talent des auteurs malgaches.Les plus compétent sont dans le journal Ngah. Mais malheureusement ils ne veulent pas coopérer avec l'organisateur de gasy bulles qui impose la structure et le thème du festival.. Désolé de vous dire mais c'est la vérité.

MYR 19/07/2014 13:27

Tout à fait pertinent votre remarque. Ce qui fait de vous une des personnes qui a le pouvoir de modifier le cours des choses en intervenant directement.
Et je réitère mon voeux.

Fotsy 17/07/2014 15:52

Je ne peux pas être organisateur. Je suis observateur, fan de BD et j'adore lire. Si je critique l'organisateur, c'est pour le bien de la BD malgache. Je ne fais que le bilan pendant ce 10 ans.La bd malgache n'avance pas alors que le financement est là.
Je me demande , pourquoi la génération avant arrivait à avoir des succès alors il paraît qu'il n'avait pas de financement. C'est une grande question à répondre.

MYR 10/06/2014 11:44

Fotsy, vous êtes le beinvenu pour être le prochain organisateur d'un festival sur la BD à Madagascar! Quand vous voulez, et où vous voulez ! Il n'y pas de doute là-dessus, et ce sera mon voeux !

Fotsy 07/06/2014 09:46

10ème année, mais désolé de vous dire. Les Bédéistes malgaches ne sont pas connus à extérieur de l'ïle. Les autres Pays qui étaient pourtant en retard par rapport à nous sont très connus et édités par les grandes éditions en France.
Ça prouve que les bédéistes ou associations qui organisent de ce festival bd annuel ne sont pas compétents. Il faudrait changer de tête et de stratégie si nous voulons avancer.

MYR 06/06/2014 18:25

Voilà, nous sommes à la dixième année de Gasy Bulles, et l'aventure continue pour tout le monde !

Fotsy 10/09/2013 16:18

Désolé, la qualité graphique est très loin des années 80 et 90. Rafally est le seul au niveau international. Les dessins de Roddy,Mamy et Ra-léry se dégradent.Les autres jeunes ne sont pas de bon nireau si on compare avec la BD africaine.C'est triste mais c'est la réalité.

MYR 10/09/2013 17:19

Tout le monde le reconnait, du travail reste encore à faire. Merci pour votre commentaire, les bédéistes vont prendre acte.

Je dirais que sans la publication des travaux, les améliorations resteront dans les tiroirs.