Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par M Y R

Depuis 2009 et jusqu'à ce jour, il n'est pas aisé de dire exactement sur ce qu'avait vécu Madagascar. Par l'installation d'une situation de pression physique et morale. En 5 ans d'existence, l'Île a été mis au banc des Etats hors-la-loi. Madagascar, le coup d'Etat de mars 2009 vient au moment où la plupart des dirigeants malagasy profitent des moments de flottements et d'abattement de la population.

Madagascar, le coup d'Etat de mars 2009 tente de " rassembler les réflexions sur les aspects multiformes " (p. 9) sur ce que les Malagasy ont pu endurer.

De nombreux auteurs ont pris part à la rédaction d'un article contenu dans Madagascar, le coup d'Etat de mars 2009, entre autres Ndimby Andrianavalona (éditorialiste), Raymond Ranjeva (ancien vive-président de la CIJ), Juvence Ramasy (chercheur en science politique) ou encore Hery Randriamalala (cybervert). Des hommes et des femmes de tout bord qui ont bien voulu apporter leur point de vue.

Les 10 chapitres :

1 - Le coup d'Etat de mars 2009, chronologie et causes - Solofo Randrianja

" Le présidentialisme à Madagascar est-il iniquement le résultat d'une manipulation des institutions par les élites et un instrument de prédation ?" (p. 23)

2 - Coup d'Etat et violation de la Constitution - Justine Ranjanita

" L'instrumentalisation de la justice et du droit depuis 2009 par le régime de facto, dans la prise et l'exercice du pouvoir s'inscrit dans une histoire plus longue des alternances politiques à Madagascar. " (p. 64 - 65)

3 - Militaires et systèmes politiques - Juvence F. Ramasy

" Les relations entretenues par les élites politiques et les élites martiales contribuent à une certaine stabilité politiques et démocratique de l'Etat à court terme mais elles ne militent pas en faveur de l'implémentation de la démocratie, dans une perspective plus lointaine. " (p. 95)

4 - Les églises malgaches dans la crise de 2009 - Mathilde Gingembre

" Les communiqués insistent sur le pardon et sur la nécessité de reconstruire l'unité mais n'avancent pas de réelles propositions quant aux questions délicates de la réconciliation et de l'inclusivité du processus de sortie de crise. " (p. 120)

5 - Les cyber-verts contre le trafic de bois de rose malgache - Hery Randriamalala Patrick O. Waeber

" La société malgache a été saturée d'information sur le bois de rose Espérons que sa bonne compréhension du problème lui permettra de prendre conscience qu'il serait grave de ne rien faire pour mieu protéger ses forêts. Il apparaît également que cette campange aurait été impossible sans Internet. (p. 142)

6 - La presse sous pression - Ndimby Andrianavalona

" Tant que la presse ne se sentira pas libre, Internet servira toujours d'exutoire à la colère et aux frustrations des journalistes et des citoyens. " (p. 177)

7 - Les jeunes de Tananarive comme exutoire - Mboara Andrianarimanana

" Deux ans après le changement de régime, Madagascar n'arrive pas sortir d'une crise multidimensionnelle. La population est confrontée à un désenchantement certain, et commence à se poser des questions existentielles. " (p. 185)

8 - L'Etat de droit, la règle de droit et le mouvement légaliste de Madagascar - Vony Rambolamanana

" L'outil juridique est capable de mettre en oeuvre une véritable stratégie. " (p. 207)

9 - Implicites de la crise 2009 et diplomatie française - Patrick Rakotomalala

" Le processus de décolonisation a-t-il préparé l'économie malgache à être indépentante, ou juste à rester le fournisseur de matières premières pour les autres ? " (p. 238)

10 - Les annés ravalomanana (2002 - 2009), politique et libéralisme économique - Solofo Randrianja

" Dresser un bilan des années Ravalomanana n'est pas chose aisée, surtout si on tente de mettre de côté tout jugement partisan. " (p. 274)

Solofo Randrianja a réussi à se faire éditer malgré les pressions exercées sur lui et les autres auteurs (ET j'en doute pas là-dessus!).

Madagascar, le coup d'Etat de mars 2009 apporte un regard neutre et objectif sur cette crise qu'avait traversé le pays. Il en manque peut-être d'autres contributions mais les auteurs ont porté une brèche contre le rempart construit autour de ce coup d'Etat.

Le lecteur va découvrir des informations qui étaient dites "de rumeurs" alors qu'elles étaient "exactes et vraies ".

Ny ampitso no hitsara !

Madagascar, le coup d'Etat de mars 2009

Commenter cet article

www.monbestseller.com 10/09/2014 17:10

Une histoire qui a fait couler beaucoup d'encres...ça me tente bien, merci pour le partage.