Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par M Y R

Le Dernier d'entre nous - Neil Gordon / The Company You keep

" Tous les parents sont des mauvais parents. C'est la première chose que je tiens à te dire. Nous sommes tous de mauvais parents, et plus tôt tu le comprendras, plus il te sera facile de prendre une décision. " (p. 13)

Les Etats-Unis des années 60 n'étaient pas si pacifique que l'histoire le présentait, et le peuple américain docile. Deux voix se battent pour dire une seule et même histoire, qui va l'emporter dans cette bataille de discours.

Dans un style épistolaire électronique, Neil Gordon n'invente pas mais par contre la destinataire des mails reste une et seule personne. C'est comme un dialogue à multiple facette. Le lecteur suit l'évolution de l'histoire par personnage interposé, selon une version personnelle. Les sentiments personnels interviennent dans l'explication d'une simple situation. Le pronom personnel " je " occupe une très grande place dans " Le dernier d'entre nous ".

Amour, quand tout tourne autour de ce mot, Le dernier d'entre nous démontre les différentes situation : filiale, charnelle ou encore platonique.

" Ton père, à son tour, allait devenir un adulte qui laisse échapper con enfant, et lorsque cela s'est produit, ton père a regardé d'un oeil nouveau le sien, parce qu'il s'en voulait d'avoir perdu lui-même son enfant. " (p. 178)

Dans une écriture limpide, le style de le dernier d'entre fait traverser le lecteur dans un temps où tout semble se bousculer et se distendre.

Simplissime !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article