Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par M Y R

adler1.jpeg

" Courir, courir, surtout ne pas tomber. Si je tombe, je ne me relèverai plus. Merde, merde, pourquoi je n'arrive pas à me détacher les mains. Courir, courir, il ne faut pas qu'ils  m'entendent. Ils m'ont entendu ? Je suis mort ! Alors c'est comme ça que je dois mourir. " (p. 9)

Revoilà l'équipe du département V embarqué sur une nouvelle enquête. Carl et Assad, les deux compères, avec l'assistance de Rose vont rouvrir un dossier enfoui depuis longtemps pour s'en occuper et retrouver la victime ou arrêter les assassins. Profanation parle des jeunes enfants riches (agressifs) devenus adultes et ont gardé un secret. Et quel secret !

Dans le même veine que son précédent livre, Juissi Adler Olsen entraîne le lecteur dans une suite sans fin d'enquête. Avec le même entrain que Miséricordes, Profanation joue dans le titre religieux comme si le ou les assassins réalisent leurs actes en suivant un principe mystique.

Terriblement angoissant, Profanation tient le lecteur sous sa coupe. Son style, simple et profond, rend une ambiance délétère au fil des pages. Mais se gardant de laisser tomber le livre, le lecteur est scotché jusqu'au bout.

Tahotra !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Danie 12/05/2013 14:24

Donc à ne surtout pas lire avant de dormir, c'est cela ?

MYR 15/05/2013 13:23

mais le lire à tête reposée ...