Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par M Y R

No country for old men - Cormac McCarthy

" J'ai envoyé un homme à la chambre à gaz à Huntsville ". (p. 7)

Chercher du McCarthy est je suis servi. J'en ai juste lu deux de l 'auteur et toujours satisfait. Me voilà entre les lignes de cet auteur qui adore jouer le film dans son roman.

" Une pièce dans la semi-obscurité. Une vague odeur de pourriture. Il attend que ses yeux s'accoutument à la pénombre. Un petit salon. Un pianola ou un petit orgue contre le mur du fond. Un chiffonnier. Un fauteuil à bascule près de la fenêtre. Il frappe à la porte et attend. Puis il ouvre et entre. (p. 140)

Un style d'écriture déroutant si jamais le lecteur se laisse distraire : les dialogues ne comportent pas de " tiret " comme dans les autres romans. Il faut bien rester vigilant et suivre McCarthy.

L'histoire est palpitante avec ses courses poursuites ou ses suspens, un vrai polar. Les rebondissements complètent le tableau avec les héros et les méchants.

Les frères Coen ont eu la bonne idée d'adapter No country for old men au cinéma, le résultat est à la hauteur des attentes : la rencontre des grands créateurs.

Vakio !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article